test-test

« Revisiter les jeux traditionnels dans la pratique du FLE »

Les jeux traditionnels : pourquoi ?

Dans le milieu du FLE où l’actualité est plutôt au développement des TIC et à l’enseignement avec un TBI, il peut paraître complètement décalé de parler de jeux traditionnels. Les jeux traditionnels appelés aussi « jeux de table » sont les jeux classiques de notre enfance ( enfin de la mienne !) comme le bingo ( ou loto), le jeu de l’oie (et les jeux de parcours), les dominos, le jeu des 7 familles ou la bataille navale ( ou touché coulé).

dès multicoloresJ’ai été moi-même très surprise de constater que les enfants ont une réelle curiosité pour les jeux traditionnels que je pensais dépassés au 21e siècle. Mes jeunes étudiants ont, dès le plus jeune âge, des tablettes comme prolongement de la main et naviguent dans les jeux interactifs de manière complètement naturelle. De plus, ils sont économiquement privilégiés et ont accès à de nombreux loisirs. Alors, pourquoi cet intérêt ? Une des clés est la curiosité insatiable des enfants. Malgré toutes les activités auxquelles ils ont accès, les jeux traditionnels sont pour eux une nouveauté qui est en soi attirante. Leur plaisir vient aussi du plaisir de la manipulation du matériel : tenir des cartes en éventail, jeter les dés, avancer de vrais pions sur un vrai parcours les enchante ! Jouer avec leur prof leur plaît aussi beaucoup. Enseignant en individuel ou en binôme, j’ai systématiquement un rôle de joueuse avec le(s) enfant(s). Quoi de plus stimulant pour eux que d’essayer de gagner face à la prof ? Surtout quand celle-ci semble en plus prendre beaucoup de plaisir à jouer !!! Le jeu crée des interactions riches dans un contexte de communication spontanée. Nous revisitons complètement la relation pédagogique traditionnelle ( qu’ils vivent par ailleurs de manière assez rigide dans leurs établissements scolaires). L’enseignant est animateur et joueur ! L’espace de jeu est vécue comme un rare moment de détente dans leur semaine très chargée. Ils trouvent également très exotique que leur prof ait fabriqué le jeu et ne l’ait pas simplement acheté ! Les jeux traditionnels ont de multiples intérêts, ils permettent de créer de nombreuses variantes, ils sont facilement transportables (ils sont légers, ne prennent pas beaucoup de place) et ne coûtent pas cher. Je reviendrai sur la richesse de l’exploitation pédagogique et l’aspect matériel par la suite.

Quand utiliser les jeux ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERAL’utilisation d’un jeu est réfléchie au sein d’une séquence pédagogique. Pour chaque utilisation d’un jeu, je vise des objectifs pédagogiques. Dans ma pratique actuelle, j’utilise les jeux essentiellement pour l’évaluation et le réinvestissement des apprentissages. Pour les enfants, en revanche, le jeu est souvent vécu comme une récompense ! C’est devenu un rituel pendant les cours et certains enfants ont parfois l’impression d’être punis quand on ne joue pas et que je leur demande d’ouvrir un livre ou un cahier!

J’utilise certains jeux avec des adultes mais cela dépend beaucoup de leur attitude face à l’apprentissage. Beaucoup de mes étudiants ont des objectifs professionnels en lien avec le français et sont peu enclins à jouer! Jouer, ce n’est pas sérieux !!! L’investissement financier qu’ils consacrent aux cours particuliers est aussi un élément important : ils n’ont pas de temps à perdre et veulent un « concentré de connaissances » ! Grâce aux Zexperts, et leur expérience avec des adultes j’ai appris que l’attitude de l’enseignant dans sa présentation des jeux est essentielle. Il doit aimer jouer et «croire à fond en son jeu». Je vous invite à les écouter dans le podcast des Arts du fle.

Avec les adultes qui le souhaitent, les jeux peuvent être un moyen de découvrir les contenus que nous allons travailler (ils découvrent un vocabulaire nouveau par inférence) mais c’est souvent une manière de valider la compréhension et de se détendre en dernière partie de cours ou en fin de séquence.

Ces jeux se jouent idéalement en petit groupe mais on peut également les utiliser ( comme c’est mon cas) en situation individuelle ou en binôme.

Il va de soi que l’utilisation de ces jeux traditionnels est complémentaire de supports modernes. J’utilise également des jeux interactifs en ligne. Vous trouverez ici un billet précédent présentant une sélection de sites.

 Comment se procurer ou créer les jeux ?

On trouve dans le commerce tous ces jeux mais dans le cas des cours de FLE, il est nécessaire d’adapter le matériel afin de viser les objectifs langagiers souhaités. Il s’agit donc de créer de nouveaux supports en s’inspirant de ces jeux que nous avons bien connus étant enfants. Dans mon parcours de jeune prof dans un pays où on ne trouve aucun support en français, je me suis mise à fabriquer mes propres jeux et cela a été finalement un vrai plaisir et une belle découverte. Je me suis beaucoup inspirée du travail de professeurs des écoles en maternelle et en cours élémentaire en France qui ont des blogs vraiment très intéressants. Ils ont de très bonnes idées et ont le savoir-faire pour les mettre en pratique avec un graphisme qui plaît aux enfants. J’en profite pour les remercier chaleureusement pour leurs généreux partages ! J’ai utilisé des jeux originaux qu’ils ont créés et mis en ligne gratuitement et je les ai adaptés à mes besoins d’enseignante de FLE. Certains jeux et exercices utilisés dans l’enseignement spécialisé ou l’aide personnalisée se prêtent particulièrement bien au FLE.

Petit à petit, je commence à imaginer mes propres jeux.

Je partage avec vous une sélection de sites proposant des jeux à télécharger gratuitement et à imprimer :

Dans la suite de ce billet, je vous donnerai quelques conseils pour concevoir et fabriquer les jeux puis j’ouvrirai ma mallette de jeux pour vous présenter quelques exemples de jeux que j’utilise. Je vous parlerai des intérêts langagiers de chacun de ces jeux traditionnels et vous pourrez en télécharger plusieurs.