test-test

C’est l’heure pour vous d’aborder un nouveau problème grammatical. Il faut s’occuper aujourd’hui d’introduire/de réintroduire des prépositions euh…pardon des mots qui parlent de temps, de durée: depuis, en et pendant.

Je propose 3 modalités parmi d’autres, à ignorer, croiser, transformer, selon vos envies. Nous y croisons tentative de « nouvelle grammaire » et humour, c’est-à-dire une modalité à créer, « lâcher » sans cesse, et qui est un élément indispensable du cours, parce que pour apprendre il faut d’abord vivre, y prendre plaisir, et non pas remplir tristement des cases.

Niveau A2-B1 – FLE

 Première ligne de cours/ Carrément méchant, jamais content: le cours de grammaire

Tentative de « règle » et exemples:  « en » et les deux utilisations de « depuis »

       1/ « en » et « depuis »

« en» sert à dire un moment/une année précis(e) dans le passé.

« depuis» sert à dire un moment dans le passé (une date, ou un moment moins précis) qui est un point de départ pour quelque chose.

Exemples:

En 2008, j’ai découvert l’Italie/J’ai découvert l’Italie en 2008 (cette année là j’ai découvert ce pays: nous n’avons pas plus d’informations: peut-être que j’y suis retourné ensuite, peut-être que j’y suis encore, peut-être que je n’y suis jamais retourné)

Depuis 2002, je travaille comme professeur/Je travaille comme professeur depuis 2002 (en 2002 j’ai commencé à travailler comme professeur, et je suis toujours professeur)

Depuis que je t’ai rencontré, je suis plus heureux/Je suis heureux depuis que je t’ai rencontré (je t’ai rencontré à un moment dans le passé, et donc j’ai été davantage/plus heureux, et c’est encore vrai aujourd’hui.

        2/ Peut-être plus clair pour les apprenants:  

« depuis » sert à dire une durée qui a commencé dans le passé et continue généralement dans le présent.

Exemples:

  • Robert aime la lecture: il lit depuis depuis 3 heures (= il a commencé à lire 3 heures avant maintenant, et il le fait encore)
  • Il a couru 3 fois et a perdu deux kilos depuis la semaine dernière (= entre la semaine dernière et maintenant il a couru 3 fois et perdu 2 kilos)
  • Depuis que je mange des petits chats, ma peau est plus douce (j’ai commencé à manger des petits chats, et alors ma peau a commencé à devenir plus douce)
  • Depuis que je suis enfant, l’Éducation nationale manifeste un jour par an au moins (quand j’étais enfant, l’Education nationale manifestait chaque année un jour, et ensuite cela a continué, jusqu’à aujourd’hui/et aujourd’hui encore/aussi)

 

       3/ Production écrite en lien

Chaque apprenant écrit son parcours de vie et d’études à l’aide de ces deux mots. Minimum 3 phrases avec « en » et 3 phrases avec « depuis ». Entre 6 et 10 phrases.

Ou

Chaque apprenant écrit un parcours de vie et/ou d’études imaginaire et burlesque. Minimum 3 phrases avec « en » et 3 phrases avec « depuis ». Entre 6 et 10 phrases. Exemple: En 1987 je me suis transformé en lapin. Depuis 1987 je fais beaucoup d’économies en nourriture…

 

Deuxième ligne/ Structure et communication (y’a qu’ça d’vrai!)

        1/Différence entre « depuis » et « pendant » / « Pendant » et « en » : découverte

Consigne : Observez et expliquez la différence entre l’utilisation des deux mots: avec quels temps sont-ils utilisés? Quelle conclusion pouvez-vous en tirer?

« Depuis »

Il travaille là-bas depuis une semaine. Nous sommes en vacances depuis 15 jours. Depuis que je te connais, je ne t’ai jamais vu aussi content. Depuis les dernières émeutes, aucun gouvernement ne s’est occupé du problème des banlieues.

« En »

En 1998 il était encore enfant. En 2006 il a passé son bac. En 2011 il a découvert avec joie le pôle-emploi! En décembre il va sûrement voyager. En 2019 il aura trente ans.

« Pendant »

Pendant les vacances je suis allé au ski. Pendant les prochains vacances j’irai au cap d’agde: j’adore les lieux originaux. Tu as entendu le téléphone pendant que tu jouais aux jeux vidéo? J’ai dormi pendant le match.

Depuis s’utilise principalement avec des verbes conjugués au présent (pour un événement qui dure encore) ou au passé, « en » plutôt avec du passé ou du futur (pour un événement passé ou futur, délimité), « pendant » est quant à lui très libre: il s’utilise parfois au présent, et sert à indiquer deux actions simultanées.

       2/ Production écrite / orale en lien

Imaginez un dialogue entre un journaliste et une personne célèbre, réelle ou imaginaire lors d’une émission télévisée en direct. Le journaliste retrace la vie de la célébrité. Le journaliste a une personnalité ou un trait de caractère particulier décidé à l’avance (très énergique, mou, voix grave etc) et la personne célèbre a la « grosse tête ». 20 répliques au total.

Troisième ligne/ La langue en écoute puis en participation (à vous de voir)

La langue est un milieu vivant(1): ses mots s’agencent avec plus ou moins de constance dans des expressions que le cerveau mémorise d’autant mieux qu’il les investit émotionnellement, avec plus ou moins de force, d’envie et de joie.

A la suite des deux précédents points nous proposons une Compréhension orale  (niveau A1+-B1) à partir du début du film Narco (avec Guillaume Canet et Benoît Poelvoorde), fréquemment sous-titré. Quelques courtes minutes, « regardables » bien sûr aussi à la maison pour chaque apprenant qui a ce DVD, qu’on trouve très facilement à 3-4 euros (neuf ou d’occasion sur des sites de vente en ligne, ou dans certaines boutiques de cd-dvd).

       1/ Séquence utilisée

Du début jusqu’au moment où Gus s’endort en sortant du mariage. On pourra laisser le générique de début (en baissant le volume sonore), qui coupe alors l’extrait en deux parties et permettra aux étudiants de discuter par deux en attendant la suite.

       2/ Proposition de déroulement

-Étudiants par deux; un seul visionnage, extrait+10 minutes

Nous avons vu que « depuis » s’utilise généralement avec quelque chose à droite et sans ponctuation entre lui et le/les mots à droite (c’est bien sûr faux pour l’oral/l’écrit dans certains cas: « j’ai fumé une fois il y a 5 ans, mais pas depuis » où il n’y a rien à droite, ou bien « je l’ai vu hier et depuis, je pense à lui »; ces cas semblent ne pas devoir s’adresser à un niveau A1+-B1…).

A droite de « depuis » on peut avoir:

  • un adverbe/un nom propre qui dit un moment de l’année (Pâques etc)/une date
  • un article+nom
  • le pronom que+sujet+verbe

Nous répétons cette configuration de possibles dans les questions ci-dessous. QCM à trois choix, où chacun est formé à partir d’une de ces trois possibilités.

Concernant la question, elle utilise l’expression très fréquent « depuis quand ».

       3/ Activités

Nous répétons cette configuration de possibles dans les questions ci-dessous. QCM à trois choix, où chacun est formé à partir d’une de ces trois possibilités.

Concernant la question, elle utilise l’expression très fréquent « depuis quand ».  On donne donc  les questions suivantes:

1/  Depuis quand Gus n’a-t-il plus de travail?

-depuis 2010

-depuis une semaine

-depuis qu’il a trop rêvé au lieu de travailler

 

2/ Depuis quand Gus est-il malade?

-depuis hier

-depuis son enfance

-depuis que son père écoute de la musique

 

3/ Depuis quand connaît-il sa petite amie/femme?

-depuis toujours

-depuis une rencontre en discothèque

-depuis qu’ils se sont rencontrés à l’école

 

4/ Depuis quand aime-t-il dessiner?

-depuis 1957

-depuis son enfance

– depuis que les filles ne veulent plus sortir avec lui

 

1 Nous nous intéressons aux travaux de Gilles Deleuze et de Ruth G. Millikan, à partir notamment de son ouvrage Language thought and others biological categories. A l’instar d’une certaine conception de Chomsky, nous ne croyons pas tant à des agencements actifs et conscients de mots à partir de règles qu’à la sélection d’énoncés ou de morceaux d’énoncés qui « branchent » des mots entre eux via un repérage des répétitions dans les usages passés, hérités, probants de la langue. Des lois « in situ » seraient ainsi mises en place afin de répondre et de s’adapter au mieux dans un milieu linguistique où elles semblent prédominer, fait qui est établi par le sujet à partir du repérage d’un certain nombre de répétition des mêmes agencements. Règles grammaticales, expressions courantes apprises ne seraient dans cette perspective que des béquilles en attendant d’avoir suffisamment « baigné » dans la langue.