test-test

Pour y voir plus clair dans le genre des noms de pays

file000871952421Les règles de grammaire française sont parfois un vrai casse-tête pour nos apprenants de FLE. Celle du genre des noms de pays figure parmi les plus dures à assimiler parce que dans la communication, cette règle se déploie non seulement dans le choix de l’article précédant le nom, mais aussi dans le choix de la préposition de lieu à utiliser.

Il n’est d’ailleurs pas rare de voir des apprenant(e)s de niveaux avancés hésiter ou faire des erreurs sur ce point particulier. Ce point de grammaire intervient pourtant au début de l’apprentissage, au niveau A1, que ce soit en production ou en réception, à l’oral comme à l’écrit (« présenter son lieu d’habitation », « écrire une carte postale de son lieu de vacances »… par exemple) et est récurrent dans les tâches des niveaux supérieurs.

Quelles sont les règles à enseigner ? Que doivent retenir les apprenants ?

Pour l’enseignant, il est important dans un premier temps de connaître avec précision les règles, puis, dans un second temps, d’être capable d’accompagner l’apprenant dans leur maîtrise et leur utilisation correcte.

Que l’on suive une démarche inductive (partir d’observations de différentes phrases ou mini-dialogues dans lesquels apparaissent des noms de pays avec articles, puis en dégager une règle) ou déductive (partir de la règle et l’appliquer), il est important au moment de conceptualiser la règle d’être clair, et pourquoi pas de proposer des micro-stratégies aux apprenants pour mieux mémoriser cette règle.

 On peut les guider en insistant sur 4 points essentiels :

1/ Observez la terminaison du nom du pays : si le nom du pays termine par « -e », ce nom est féminin. L’article à utiliser avant le nom sera donc « La » (sauf pour les noms de pays commençant par une voyelle – voir point n°4).

Ex. La Russie, la Pologne, la Slovaquie, la Corée, la France…

  • La préposition utilisée est « en », sans l’article : ex. Je vis en France

!! Exception : Ces quatre pays : le Cambodge /  le Mexique / le Mozambique / le Zimbabwe sont masculins.

  • Les autres noms de pays sont tous masculins (c’est-à-dire tous les noms de pays ne terminant pas par « -e », ainsi que les exceptions : le Cambodge / –  le Mexique / – le Mozambique / – le Zimbabwe). On utilise donc l’article « le ».

Ex. Le Kenya, le Japon, le Mali…

  • L’article contracté (article défini + préposition) utilisé est « au » : ex. Je vis au Kenya, j’habite au Mexique…

 

2/  Retenez la liste de ces noms de pays sans article :

Ex. Bahreïn, Chypre, Cuba, Djibouti, Haïti, Israël, Kiribati, Madagascar, Malte, Maurice, Monaco, Nauru, Oman, Sainte-Lucie, Saint-Marin, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Sao Tomé-et-Principe, Singapour, Sri Lanka, Trinité-et-Tobago, Tuvalu et Vanuatu.

  • La préposition utilisée est « à » pour les noms de pays commençant par une consonne : ex. Je vis à Cuba
  • La préposition utilisée est « en » ou « à » pour les noms de pays commençant par une voyelle : ex. Je vis en/à Haïti…*

 

3/ Avec les noms de pays au pluriel (qu’ils commencent par une consonne ou une voyelle), l’article à employer est « les ».

Ex. Les Bahamas, les Pays-Bas, les Philippines, les Etats-Unis…

  • La préposition utilisée est « aux » : ex. Je vis aux Etats-Unis, aux Philippines…

 

4/   Devant les noms de pays (masculins ou féminins) commençant par une voyelle : on utilise l’article « l’ »

Ex. L’Argentine, l’Arménie, l’Afghanistan…

  • La préposition utilisée est « en » : ex. Je vis en Argentine

 

Quant à la systématisation, l’article d’Eddy propose une mine de ressources en ligne. A présent, vos apprenants n’auront plus aucune excuse !

* Voir l’article de la BDL – Banque de dépannage linguistique de l’Office québécois de la langue française pour cette question