Horticulture : les différents métiers et formations disponibles

Les fleurs et la France, c’est une grande histoire d’amour depuis de nombreuses années. En effet, il faut savoir que la filière horticole en France regroupe des dizaines de milliers de salariés et de spécialistes. Par passion ou goût pour la nature, l’horticulture française propose une excellente formation et des débouchés nombreux. La France dispose d’un grand savoir-faire dans cette filière. Entre les roses, les tulipes ou les orchidées notamment, la France ne manque pas d’espèces florales. Aujourd’hui encore, les Français vouent une vraie passion pour la fleur et l’horticulture.

À la découverte de l’horticulture en France

Les jardins à la française sont le parfait exemple de ce que représente l’horticulture en France. Cette discipline très ancienne offre une grande richesse des métiers. Il faut dire que la France cultive le mythe du jardin depuis de très nombreuses années. En effet, depuis la Renaissance et sous le règne de Louis XIV, il existe une passion pour les grands et beaux jardins. Le Château de Versailles propose d’ailleurs ce qui se fait de mieux en matière d’horticulture. Le mot latin vient de cette « culture du jardin ».

Cette discipline propose une grande architecture des métiers. Le jardinier n’a pas seulement vocation à entretenir les pelouses. Il y a un véritable travail d’orfèvre dans la conception et la réalisation d’un jardin.

Aujourd’hui, la France possède un grand savoir-faire dans un contexte environnemental exceptionnel. En effet, dans une volonté de verdure et de limiter l’impact sur le réchauffement climatique, l’horticulture en France a un rôle pionnier. Souvent tributaire des commandes publiques, de nombreux Français ont pris les devants pour donner encore plus de beauté à leur jardin. Il faut souligner que l’Hexagone possède des milliers de villages fleuris et que des prix sont décernés chaque année aux habitants.

L’horticulture en chiffres

La France présente une filière horticole d’excellence et le secteur est loin de connaître la crise dans le pays. Dans le secteur de l’horticulture française, il existe deux grands domaines à distinguer : le secteur de la production horticole et celui de la distribution. Si les deux secteurs sont complémentaires, ils n’ont pas les mêmes statistiques.

La production horticole regroupe pas moins de 3 000 entreprises autour de nombreux chiffres clés à comprendre :

  • 3 300 entreprises produisent des fleurs, feuillages, plantes et pots, pépinières et végétaux ;

  • Cela représente 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires ;

  • Plus de 20 000 emplois directs dans le secteur de l’horticulture. La France présente un effectif stable.

Le secteur de la distribution est l’autre facette du monde de l’horticulture. Il existe de grands noms à l’image de Botanic ou encore de Gamme Vert, qui proposent des produits de jardin. Ces distributeurs ont de nombreuses connaissances et compétences pour donner le meilleur de l’horticulture aux Français.

  • 20 000 entreprises sont concernées par la commercialisation et la distribution des produits de fleurs, plantes et de jardinerie ;

  • 30 000 entreprises sont spécialisées en tant que paysagistes, engazonneurs, élagueurs et dans l’entretien des jardins ;

  • 60 000 emplois concernés avec plus de 7 milliards d’euros de CA.

Au total, le secteur de l’horticulture en France a des chiffres impressionnants si l’on tient compte de l’ensemble des activités économiques :

  • 170 000 emplois ;

  • Un chiffre d’affaires de 14 milliards d’euros ;

  • Près de 340 fournisseurs en France ;

  • 15 000 entreprises florales et 29 000 paysagistes.

Les différentes horticultures de l’Hexagone

En France, l’horticulture propose de nombreuses branches professionnelles. Il y a autant de diplômes que de métiers spécialisés. On ne compte pas moins de 5 branches sous la coupe horticole :

  • Le paysagisme : création, entretien et restauration de jardins ;

  • L’arboriculture fruitière qui concerne la production de fruits ;

  • L’horticulture maraîchère qui assure la production de légumes ;

  • La pépinière qui concentre les activités de production de végétaux en extérieur, d’arbres et d’arbustes ;

  • La floriculture qui s’occupe des fleurs et des plantes en pot ;

  • L’horticulture ornementale qui produit des plantes.

Les formations pour devenir Horticulteur en France

Le métier d’horticulteur est propice aux emplois ; d’autant plus que le Covid-19 a renforcé les besoins en jardins et espaces verts. Ainsi, la France propose plusieurs formations accessibles juste après le collège avec une filière professionnelle. En effet, voici les diplômes réputés pour devenir un horticulteur à la française :

  • Les bac pro aménagements paysagers et productions horticoles sont les deux premières options pour intégrer la filière. Par ailleurs, ces deux BP ont une très bonne poursuite d’études vers un BTSA ;

  • BTSA production horticole : il propose une formation en deux ans après un Bac pro en production horticole. Celui-ci complète toute la formation des futurs horticulteurs ;

  • Les CAPA ont également une excellente formation avec des spécialités. En effet, pour les horticulteurs ayant vocation à intégrer l’une des 5 branches, il existe des diplômes comme le CAPA productions horticoles spécialité fruits ou bien encore un CAPA sur une spécialisation pépinière ;

  • Par ailleurs, les horticulteurs en formation en Bac +2 ont une troisième année avec la Licence pro Sciences et technologies mention productions végétales.

Ces cursus de formation sont excellents pour débuter dans le secteur de l’horticulture. D’autant plus que de nombreux diplômés sont salariés ou fondent leur entreprise au bout de quelques années de pratique. La création d’entreprise étant très populaire dans cette branche professionnelle, et est une perspective d’avenir très intéressante.

Quel est le rôle de l’horticulteur ?

En véritable spécialiste des plantes et des fleurs, il a une grande responsabilité. En effet, il connaît très bien la culture des plantes et des fleurs. À l’image d’un agriculteur de maïs, il respecte un calendrier de production très précis. En outre, il met en terre, entretient et surveille la croissance des plantes et des fleurs.

Dans ses fonctions, l’horticulteur inspecte chaque moment de la production des fleurs et des plantes. Il règle les différents paramètres essentiels à la mise en culture. Autrement que la lumière naturelle, il surveille la température et les conditions de croissance de ses plantations.

Dans un tout autre rôle, l’horticulteur possède un vrai rôle commercial. En effet, il met en avant toutes ses compétences pour apporter ses meilleurs conseils et vendre ses produits à sa clientèle.

1 COMMENTAIRE

Répondre à Hawkar Annuler la réponse

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Plus d'articles

En quoi consiste le BTS Muc (Management des unités commerciales) ? 

Si vous cherchez un BTS axé sur la gestion des unités commerciales (BTS MUC), notre article sur ce dernier, devenu BTS MCO, est fait...

Lefil.com : les avantages de l’espace client du Crédit Agricole pour étudiant

Certaines entreprises, pour faire face à la concurrence, n'hésitent pas à déclarer officiellement leur engagement, à écouter leurs clients et à satisfaire leurs besoins....

Quelle formation faire pour devenir hôtesse d’accueil ?

L'hôte ou l'hôtesse d’accueil est le premier point de contact entre un client et une organisation, une entreprise ou une institution. C’est donc un...