test-test

N’ayant qu’une journée disponible pour monter à Paris, je comptais bien profiter du Salon Expolangues à 100% pour la journée du 1er février réservée aux professionnels. «La langue française à l’honneur », « Francophonie et diversité », présentation des nouveaux manuels chez CLE International, Didier, Maison des Langues… que de choses alléchantes à me mettre sous la dent… En voici un morceau choisi orienté TIC…

Un salon « DidacTIC » à Expolangues

Les TIC étaient bien entendu au rendez-vous de cette 30ème édition du salon, que ce soit dans le thème des conférences (« Des blogs et du FLE » par Vincent Olivier, fondateur du Web pédagogique, « Vers l’intégration des TIC dans l’enseignement des langues » par Nicolas Guichon, auteur et Maître de conférences à l’Université Lyon 2…), ou dans la configuration des conférences. En effet, un TBI (Tableau Blanc Interactif) ou TNI (Tableau Numérique Interactif) était présent dans plusieurs salles pour accompagner la présentation des conférences. Ainsi, lors de la conférence organisée par TV5 Monde, les deux intervenants nous ont fait naviguer dans les différentes rubriques d’Enseigner.TV dédiées aux grands débutants (publics d’enfants et d’adultes) avec des séquences clés en main intégrant des supports interactifs. L’onglet « recherche d’une fiche pédagogique en FLE » permet d’ailleurs de sélectionner le support privilégié (Internet ou Télévision) en choisissant le niveau du CECRL.

Tendances actuelles et futures

Sans recours au TBI, mais autour d’une table dans un échange de pratiques en toute « convivialité collaborative », Vincent Olivier a dressé un état des lieux des pratiques d’enseignants utilisant l’interface du Web pédagogique pour leurs séquences. Ainsi, les pratiques vont de la publication par l’enseignant de compléments à son cours sur le blog (pour une simple consultation par les élèves) à la création d’un espace collaboratif (rédaction de commentaires à partir des apports de l’enseignant). Cette dernière pratique évolue de plus en plus vers la mise en œuvre d’un blog de la classe pour lequel chaque élève se voit attribuer un droit de contributeur. Ce dispositif permet de créer des échanges plus nombreux et de rendre pleinement « auteur » chaque élève. Dans cette configuration du blog de la classe, le degré d’appropriation de l’outil et d’intervention par l’élève est proportionnel au degré d’interactivité.

Pour finir son exposé, Vincent Olivier s’est proposé de donner sa vision des tendances à venir dans l’utilisation des outils collaboratifs dans l’enseignement. La montée en puissance des réseaux sociaux dans nos modes de communication et d’échanges d’informations pourrait se retrouver dans le monde éducatif. Déjà structurés en réseau, les milieux éducatifs sont des terrains propices au développement des réseaux sociaux où les informations sont filtrées et échangées en fonction de groupes formés dans différents réseaux. Les ressorts pédagogiques des réseaux sociaux éducatifs seront donc nombreux et riches. Affaire à suivre…