test-test

« Solange te parle québécois » en quelques mots

« Il arrive qu’on naisse quelque part et qu’un jour, vous soient donnés les moyens de partir… Alors vous partez, et plus tard, vous ne savez plus parler la langue maternelle »

Voilà comment commence la vidéo « Solange te parle québécois » de la chaîne Youtube SolangeTeParle.

Solange, (Ina Mihalache) comédienne et artiste originaire de Montréal installée à Paris parle sur un ton décalé et humoristique de son rapport à sa langue maternelle, le québécois, de la « révolution » physique que cela implique de parler une autre langue et de tenter de reparler sa langue maternelle.

Pour aller plus loin

Sur le rapport entre le français parlé en France (parisien, pour être plus précis dans le cas de Solange) et le français du Québec (montréalais), voici deux autres vidéos de sa chaîne sur le même thème :

Y a-t-il plus d’anglicismes dans le français parlé en France ou au Québec ? Solange répond à cette question à travers un “très sérieux” protocole d’analyse, à savoir en comparant le nombre d’anglicismes dans le film québécois Starbuck (excellent film comique, soit dit en passant !) et sa reprise en version française intitulée Fonzy, un vrai navet, d’après Solange ;).

Dans cette vidéo filmée depuis Montréal, Solange vous en dira plus sur les questions et l’utilisation du “-tu” (2’:48’’): un petit clin d’oeil pour mieux comprendre le nom de notre blog 🙂

Fiche ressource

Solange te parle québécois

Type de ressource : vidéo Youtube
Titre: Solange te parle québécois
Auteur : Solange (Ina Mihalache)
Source : https://www.youtube.com/watch?v=wrM53tIktwA&index=14&list=PL416F4D38BD6721B9

Public : grands adolescents/ adultes

Niveaux : à partir de B1

Pistes d’intégration en cours :

  • Conversation : parler de sa langue maternelle, des difficultés/facilités de prononciation que chaque apprenant a en français en fonction de sa langue maternelle, discuter autour des
  • Expressions difficilement traduisibles d’une langue à l’autre
  • Interculturel : découvrir les différences entre le français « parisien » et le français « montréalais »,
  • Discuter du rapport entre sa langue et son identité
  • Stratégies d’apprentissage : s’interroger sur la manière dont chaque apprenant fait pour opérer cette « révolution » physique de parler une autre langue.