test-test

Quid des images interactives ?

On les a vues apparaître discrètement sur la toile il y a un peu plus de cinq ans. Comme bon nombre d’innovations numériques, elles ont d’abord été utilisées dans un cadre commercial et marketing.

Depuis trois ans, les outils en ligne de création d’images interactives, accessibles au grand public se sont multipliés et permettent à tous de créer sa propre image interactive pour un usage bien spécifique.

Les professeurs, et plus récemment les professeurs de langue, se les approprient peu à peu pour les intégrer à une pédagogie de plus en plus tournée vers le numérique.

Quels usages en cours de langue ?

Le principe d’une image interactive étant d’être cliquable, vous pouvez y regrouper toutes sortes de liens web, qui constitueront la progression de votre cours ou de votre séquence pédagogique.

En effet, si vous enseignez dans un établissement équipé de matériel interactif (type TBI ou TNI), il vous sera aisé de préparer un cours ou une séquence pédagogique à partir d’une image interactive qui en contiendra l’essentiel et que vous pourrez utiliser en classe avec vos apprenants.

Pour ma part, j’y intègre généralement des vidéos YouTube, des illustrations et des exercices interactifs du type LearningApps (pour découvrir LearningApps, voir mon article).

Un contenu à adapter en fonction de l’objectif d’utilisation, soit en classe, soit en formule à distance, pour  un cours en ligne par exemple.

Concrètement : un exemple de mini-séquence pédagogique

Puisque c’est d’image interactive dont il s’agit dans cet article, m’est venu à l’idée que ce serait une bonne chose de l’illustrer avec une…. image interactive.

Et même deux pour être sûr !

Voici donc deux images interactives que j’ai conçues l’an passé, et que j’utilise dans le cadre d’une semaine de cours de FLE pour aborder les temps du passé (avec en temps nouveau : le plus que parfait) et introduire la voix passive. Le tout, sur les thématiques du souvenir et du fait divers, en intégrant notamment le lexique des émotions. Une semaine de cours qui correspond au début du niveau B1 de la progression de l’établissement où  j’enseigne.

 

 

Quel outil choisir ?

Nombreux sont les services en ligne qui proposent de créer ce type de contenu.

Pour les avoir testés, je vous en propose deux qui me semblent intéressants car ils sont complets, faciles de prise en main et bien sûr, gratuits.

ThingLinkforTeachersThinglink : Précurseur et très populaire.

Il existe en version gratuite et en versions ‘premium’. Si le service est très complet, le fait d’être assez souvent contraint en termes d’options quand on utilise la version gratuite peut-être vite gênant. Bien sûr, si on le souhaite, on peut passer en version premium Education, mais cela coûtera 35 dollars par an.

On vous parlait d’ailleurs plus en détails de Thinglink lors d’un précédent article.

Genially

Genial.ly : tout simplement génial : mon préféré!
Totalement gratuit, il propose des options complètes qui vous permettront de réaliser de très belles images interactives. A noter tout de même que le service n’est disponible qu’en anglais et en espagnol.

A l’heure des TICE et des écrans interactifs en classe de langue, ces deux outils vont sans nul doute vous permettre d’agrémenter vos cours d’une bonne dose de contenus multimédias et de créativité.