test-test

Briser la glace et entrer dans le vif du sujet dès les premières minutes

brise glace

Voici 5 activités brise-glace à pratiquer lors d’une première prise de contact avec votre groupe-classe.

A vous de choisir celle qui convient à votre public… et à vos contraintes (temps, matériel, espace, effectifs).
La plupart de ces activités ne nécessitent pas de matériel, ni de préparation spécifique ; en revanche, pensez à aménager préalablement (si vous le pouvez) votre salle de façon à ce que les déplacements des participants soient aisés.

Signalez en début d’activité la durée de celle-ci de façon à éviter les débordements… J’utilise personnellement des petits objets sonores pour marquer la fin de l’activité.

           ► « Cherchez dans le groupe quelqu’un qui… »

Un grand classique des activcherchez quelqu'unités communicatives !
Ce « mini-rallye communicatif » tout public peut être adapté à tout objectif linguistique (grammaire, lexique) et « civilisationnel » (ne pas en abuser toutefois au risque de retomber dans la routine). En formation de formateurs nous alternerons par exemple des propositions généralistes avec des questions portant sur la thématique de la formation (prévoir une quinzaine de questions au total) .

Consigne

placez-vous dans la salle, interrogez vos collègues (une question par personne) ; lorsque la personne interrogée vous donne une réponse positive, vous lui demandez de signer dans la case concernée…et vous vous adressez à un autre collègue pour la question suivante, l’objectif étant que les participants aient échangé avec le maximum de personnes dans un laps de temps donné. Vous devez essayer d’obtenir le maximum de réponses en un temps déterminé (quelques minutes).

Mon conseil

Différentes présentations sont possibles pour cette activité. Privilégiez une présentation pas trop linéaire (un tableau plutôt qu’une liste), de façon à ce que les participants puissent poser les questions dans le désordre.

 

         ► Le jeu de l’oie  : « Une minute pour … »

oie-jeu

Le principe

Par groupes de 4 réunis autour d’un plateau de jeu de l’oie que vous aurez créé vous-même . (Il  existe de très nombreux sites proposant des matrices de jeu de l’oie, en format Word que vous pouvez compléter directement avant d’imprimer). Comme pour la première activité, vous alternerez questions génériques et points professionnels .
Il s’agit pour le joueur de s’exprimer pendant une minute sur le sujet indiqué dans la case (on travaille la parole en continu par la même occasion).

Exemples de sujets

Raconte-nous quelle est pour toi la soirée idéale ? Ton pire souvenir de vacances ?

         ► Le dialogue… muet

La classique « présentation croisée » revisitée
Échanger par deux (sur ses goûts, ses loisirs, etc.) puis faire un tour de table au cours duquel chacun(e) présente son partenaire. L’intérêt est de dédramatiser la prise de parole devant le grand groupe : « je ne parle pas de moi mais de mon/ma collègue ».

Une variante

Sur ce principe, nous proposons une version qui va, tout en surprenant les participants, donner l’occasion de travailler également le non-verbal, le cas échéant de s’interroger sur la valeur de certains gestes et mimiques dans une culture et dans l’autre.
Une fois les binômes constitués, vous annoncez donc aux élèves qu’ils vont devoir obtenir de leur camarade et donner également, le plus grand nombre d’informations les concernant (goûts, travail, projets…) ; jusque là tout va bien. Mais vous précisez que ces informations doivent être obtenues SANS parler NI écrire en 7 minutes ; les yeux s’arrondissent…
Quelques minutes plus tard les échanges vont bon train, on grimace, saute, gesticule, dessine et on rit beaucoup ! 😉
A l’issue des 7 min, les informations mémorisées (on n’a pas le droit d’écrire) vont être restituées, chacun(e) présentant à tour de rôle son/sa partenaire. Celui-ci a ensuite la possibilité de rectifier, compléter les informations…

Conseil

Afin de ne pas retomber dans la routine du tour de table, vraiment fastidieux, je lance la balle au hasard (ou presque) à un premier joueur qui le moment venu, lancera à son tour la balle à un(e) camarade. Par ces tours de parole aléatoires, tout le monde reste attentif jusqu’au bout…

         ►  « Une fleur pour faire connaissance »

fleur-fleDans un premier temps

Les participants vont représenter individuellement sur une feuille A4 une fleur composée d’un cercle (le cœur), de 4 pétales, une tige et une feuille. Sous la dictée du formateur on dessine l’un après l’autre les différents éléments et on remplit les espaces en fonction des consignes entendues (ci-après dans groupe de formateurs en formation) :

  1. « Dessinez un cercle. Vous écrirez à l’intérieur votre souhait le plus cher ».
  2. « Ensuite vous dessinez un pétale et écrivez 3 choses que vous aimez faire ».
  3. « Dessinez un second pétale et écrivez votre devise (ou un proverbe) ».
  4. « Dans le troisième pétale, vous notez 3 aspects difficiles ou négatifs de votre travail ».
  5. « Dans le quatrième et dernier pétale, vous allez indiquer le lieu où vous aimeriez être en ce moment ».
  6. « Dessinez maintenant une tige et une feuille ; à l’intérieur de cette feuille, vous allez noter ce que vous aimeriez savoir, être capable de faire, apprendre à l’issue de la formation ».

Dans un second temps

Les participants sont invités à se déplacer et interrogent leurs collègues sur les différents points notés dans leur fleur, l’objectif étant de trouver dans le groupe la personne avec laquelle on a le plus grand nombre de points communs .

Le formateur circule durant les échanges et note quelles sont les difficultés, les besoins des enseignants dans le cadre de leur travail (point 4), leurs attentes par rapport à la formation (point 6).

       ►  Le blason ou l’emblème, version light du blason 🙂

blason- brise-glace

D’après François Müller http://francois.muller.free.fr/diversifier/BLASON.htm

Présentation

Le blason est une activité très motivante mais extrêmement chronophage (compter au moins 50 min pour un petit groupe entre la réalisation du blason et la restitution) .
Sur le même principe de la présentation « analogique » nous allons pratiquer « l’emblème » .

Déroulement

  • Préparer des petits papiers.
  • Chaque participant en reçoit un sur lequel il doit dessiner un objet ou représenter une action auquel/à laquelle il s’identifie, on ne signe pas son dessin.
  • L’enseignant récolte les petits papiers.
  • Tirage au sort : chacun hérite d’un dessin.
  • A tour de rôle on prend la parole pour :

a. décrire ce qui est représenté

b. émettre des hypothèses sur le caractère, les goûts de l’auteur

c. émettre une hypothèse sur l’identité de l’auteur et argumenter (en fonction du niveau des élèves).

d. la personne ainsi désignée va infirmer ou confirmer, le cas échéant rectifier, compléter ce qui a été dit au sujet de son dessin ; c’est elle qui à son tour va prendre la parole pour parler du dessin qu’elle a entre les mains .


FFAnouk POULIQUEN
Formatrice de formateurs FLE/FOS
FormationsFLE
« Des formations professionnelles  pour les acteurs du FLE »
Site web : www.formationsfle.fr
Contact : anouk@formationsfle.fr