test-test

Utilisation d’une base de données : quels intérêts ?

Nuage-donnees Quand vous enseignez le FLE, vous créez des documents pédagogiques mais vous « visitez » et collectez également de nombreux documents, que ce soit en ligne ou à travers des ouvrages. Des ressources très intéressantes sont aujourd’hui disponibles pour les enseignants mais il est parfois difficile de faire le tri et surtout de retrouver la bonne ressource lorsqu’on en a besoin. Situation banale : je prépare un cours sur les prépositions de pays, je me rappelle avoir vu un document très intéressant et original sur un site Internet et je sais aussi qu’il y a longtemps, j’ai enregistré un document très complet sur mon PC. Oui, mais maintenant, impossible de remettre la main dessus ! Avouez que c’est pénible !

Vous avez sûrement élaboré ou parfois «  bricolé » comme moi vos propres « trucs » pour mettre de l’ordre dans vos créations ou trouvailles du Web. Des carnets ou des fiches ? On atteint vite les limites de l’exercice! Des dossiers bien organisés dans votre PC avec des fichiers bien nommés ? Indispensable, mais le titre d’un fichier peut paraître flou sur son contenu exact ! Des tableaux ? Excel, par exemple? Intéressant, mais ce n’est pas un outil de tri et de sélection. Les Favoris des navigateurs ? Très utiles, mais il faut bien les organiser et surtout, ils sont archivés par titre, sans détails sur le contenu. Si vous voulez retrouver de quoi il s’agit, vous devez y accéder. Et je ne parle pas de l’angoisse si vous changez de navigateur !!!!

 Face à l’abondance de ressources et l’impression de perdre mon temps à chercher et rechercher les mêmes documents, j’ai expérimenté un outil qui a considérablement simplifié ma gestion des ressources pédagogiques: la base de données.

« La gestion d’une base de données » : nom un peu barbare ! Qu’est ce que c’est que ça?

En quelques mots, il s’agit d’un logiciel qui vous permet dans un premier temps d’organiser de manière intelligente et personnalisée vos données ( ici les ressources pédagogiques) et ensuite de faire des tris et des sélections de ces données en fonction de vos besoins. Des fonctions complexes sont possibles mais j’évoque ici la pratique habituelle d’un enseignant de FLE (qui n’est pas un expert en informatique !).

 D’accord ! Mais concrètement, pour l’enseignant de FLE, quels intérêts ? :

  • Vous classez et triez toutes vos ressources pédagogiques d’origines très variées et qui vous paraissent utiles pour votre pratique: sites Internet ( blog, site média, site de langues…), articles de presse, documents de cours créés par vos soins, photos et illustrations, vidéos, chansons, jeux…. Vous créez votre propre système de classement, avec les critères qui vous sont utiles !
  • Vous retrouvez facilement un document (grâce à un système très pratique par critères et par mot-clé) et vous y accédez immédiatement grâce à un lien hypertexte. Puisque vous avez définis vous-même les critères et les mots-clés, l’accès est très facile et suit votre propre logique !
  • Vous gagnez du temps dans la préparation d’un cours : en quelques secondes, vous avez sous les yeux tous les documents disponibles répondant à vos besoins. Exemple : vous cherchez un document sur le vocabulaire du corps humain avec illustrations et traductions ? Si vous en avez archivé un, il apparaît en un clic ! Si vous n’en avez pas, vous accédez à une sélection de vos sites répertoriés et vous trouvez votre bonheur en un temps record !
  • Vous adaptez le choix des documents à votre public spécifique : grâce à la recherche par critères ( âge, niveau…), vous ciblez les documents pertinents en fonction de vos apprenants. Cet outil est particulièrement utile si votre public est hétérogène ( classes de différents niveaux ou classes particulières).

 

Apprivoiser l’outil «  base de données » demande un peu de temps au démarrage mais peut rapidement simplifier votre gestion des ressources pédagogiques. Le gain de temps et d’énergie est considérable. Si vous êtes intéressés par la création et de votre base de données et sa gestion au quotidien, vous trouverez la marche à suivre dans un prochain billet !