test-test

Les 15 commandements :  pour mettre toutes les chances de son côté

Former des collègues n’est pas une situation simple à aborder. Au départ, nous sommes tous enseignants de FLE avec plus ou moins d’expérience et souvent des formations initiales différentes. Certains d’entre nous ont acquis une pratique et/ou une spécialisation plus fine et sont en mesure de former des collègues au sein de leur propre salle des professeurs ou bien dans le monde entier. Comment se comporter en formation de formateur ? Quelles erreurs éviter ? Sur quels points insister ? Voici quelques conseils :

1. Le matériel fourni tu vérifieras : attention aux mauvaises surprises (ordinateur, vidéo-projecteur ou TBI, connexion Internet etc…)

2. Les objectifs de formation, clairement tu présenteras : pourquoi nous sommes tous là aujourd’hui et qu’est ce que nous allons faire ensemble.

3. Le temps tu géreras : impossible de commencer une formation en disant “nous n’aurons pas le temps de faire ceci ou cela…”. On s’adapte aux temps imparti, sans se plaindre !

4. Ton auditoire tu respecteras : s’informer sur le contexte de travail des participants (matériel à disposition dans leur salle de cours, nombre d’heures de cours, nombre d’élèves en moyenne par classe) et ne pas préjuger de leur niveau didactique ou technique. Enfin, nous sommes tous collègues.

5. Lors d’une formation aux TICE, préférablement au laboratoire informatique tu travailleras : un ordinateur par participant ou pour deux.qualité-formation-formateur

6. Dans la salle de formation tu te déplaceras et iras à la rencontre de tes participants : notre posture physique et notre gestion de l’espace en tant que prof valent aussi en tant que formateur.

7. A la traîne personne tu ne laisseras : mieux vaut prendre le temps de ré-expliquer ou reformuler plutôt que de voir des groupes à deux vitesses se former.

8. Temps forts et moments de reprise de souffle tu alterneras : personne ne peut sprinter pendant 3-6 heures ou plusieurs jours de suite !

9. Ta présentation tu rendras interactive : pour éviter les présentations soporifiques, pas de Powerpoint qui reprenne exactement le contenu de ce que tu dis à l’oral !

10. Des travaux de groupe tu mettras en place : dans la mesure du possible, avec toujours un retour à proposer au fur et à mesure des activités.

11. La parole tu donneras aux participants et avec équilibre tu géreras sa distribution : en gros, il y en a toujours un/e qui monopolise la parole.

12. Des moments de mise en pratique, d’expérimentation, de manipulation… tu intégreras : pour éviter d’assommer les participants avec des apports théoriques, des temps de production et de mise en pratique seront intégrés.

13. Un espace de mutualisation tu prévoiras : mutualiser la sitographie, les productions réalisées ou bien les travaux collaboratifs (en ligne). Pour une formation TICE par exemple, mieux vaut éviter les photocopies.

14. Une conclusion tu proposeras : un petit bilan, une mise en commun, une réflexion générale, donner la parole, un échange de mails sont les bienvenus !

15. Une évaluation de ta formation tu mettras en place : au-delà du bilan de ta formation, prévoir un temps en fin de formation pour que les participants évaluent sur papier ou sur un support numérique ta formation (conditions matérielles, pertinence des contenus, apports, posture du formateur…).

Et vous qu’en pensez-vous ? Voyez-vous d’autres aspects importants ? Avez-vous eu de bonnes ou de mauvaises expériences de formation à partager ?

 


Les auteurs de « Les 15 commandements du formateur de formateurs: pour mettre toutes les chances de ton côté »  :  Pauline Lopez Guzman, Jérôme Rambert, Gildas Gressant

Consultez la page auteurs