test-test

preparer au DALF Dans la continuité de l’article “Préparer au DALF C1”, nous proposons ici une réflexion qui se veut pratique afin de préparer au mieux nos apprenants au DALF C2, ce qui n’est pas une mince affaire pour un(e) enseignant(e) de FLE !! N’hésitez pas à commenter à la fin de l’article !

Attention !! le niveau C2 est le seul niveau qui ne distingue pas strictement les quatre compétences (que nous connaissons bien) mais regroupe écrit et oral : la production écrite dépend en partie de la compréhension des écrits et la production orale dépend en grande partie de la compréhension de l’oral. Au lieu d’avoir quatre épreuves sur 25 points, nous en avons deux sur 50 points. Pour en savoir plus, je vous renvoie vers ce document disponible sur le site du CIEP (Centre international d’études pédagogiques).

1) Quelques grands principes

Une séance, un macro-thème, un sujet  : il est souhaitable d’aborder un sujet lié à un macro-thème par séance d’1h30 par exemple. Il est à décortiquer, analyser, parcourir, traiter, structurer ensemble.
Préparer en classe, rédiger à la maison : pendant le cours, le lexique est vu, les documents oral et écrit sont introduits si possible, le plan est défini ensemble. Enfin, “Ya plus qu’à” le rédiger à la maison ! Attention 700 mots rédigés à la main (comme le jour de la certification) c’est long !
Insister sur la méthode : dans la continuité de la préparation au Dalf C1, il est important d’insister sur la fameuse méthode franco-française de la problématique + plan. Dans tous les cas, à l’écrit comme à l’oral, il est fondamental de classer son argumentation.
En classe, introduire un document oral et un document écrit : bien entendu, nous autres enseignants ne sommes pas spécialistes de tous les thèmes du Dalf, nous ne pouvons donc pas représenter spontanément et brillamment la seule et unique source du cours !! De plus, c’est une situation d’examen : lecture rapide et prise de notes à l’oral (bien penser à fournir la source audio).
Le rôle de l’enseignant : bien identifier le sujet, bien choisir les ressources en amont et bien se documenter. Pendant le cours, ne pas hésiter à travailler à partir des connaissances des apprenants qui ont déjà un très bon niveau et provoquer le débat afin d’argumenter. Structurer un plan avant la fin du cours. Corriger l’écrit très régulièrement en identifiant les points forts et les faiblesses de chacun.

2) Proposition de méthode pendant un cours (1h30)

  • Définition des termes du sujet proposé : en guise d’introduction du cours, prendre le temps de bien analyser les mots de l’intitulé, chercher des synonymes, des antonymes, soulever tout le champ lexical du sujet pour étoffer le lexique, encore et encore.
  • Interroger le sujet en partant des grandes questions didactiques : qui ? quand ? quoi ? où ? comment ? pourquoi ? : préalable à la problématisation du sujet, qui ne peut pas être traité de manière uniquement descriptive.
  • Utiliser les mots du Dalf : chercher à intégrer des mots typiquement franco-français comme enjeu(x), épanouissement, engouement, problématique, processus, essor, complexe, phénomène et tous les articulateurs du discours.
  • Argumenter ensemble : étoffer l’argumentation en provoquant un débat permet d’entrevoir les problématiques et d’élaborer un plan. Ne pas hésiter à se faire l’avocat du diable !
  • Écouter : consacrer au moins 5-10 minutes pour écouter une fois une émission de radio étroitement lié au thème de la séance, à partir de l’introduction du thème et des participants par le présentateur. La technique de la prise de note est évoquée. La source est bien précisée afin que les apprenants puissent écouter une deuxième fois chez eux. L’enseignant écrit au tableau les mots plus compliqués.
  • Lire : éventuellement, toujours en classe, rapidement comme en situation d’examen afin d’étoffer l’argumentation.
    Définir un plan ensemble : j’utilise fréquemment le plan journalistique constat/causes/conséquences-solutions qui permet de bien faire le tour de la question.

3) Les macro-thèmes à aborder en priorité.

À mon avis, les mêmes qu’au Dalf C1, à savoir :

  • Le monde du travail
  • L’école/l’éducation
  • La ville/l’urbanisme
  • L’écologie
  • Le numérique
  • Le bonheur
  • La société de consommation
  • L’apparence/la beauté/le corps
  • La mondialisation
  • La nourriture/l’alimentation
  • Les médias/journalisme
  • Les loisirs/voyages/vacances
  • Langue française/langage
  • Solidarité/engagement
  • L’adolescence

4) Quelques exemples de sujets

La tyrannie de la beauté : par exemple pour ce sujet, associer l’excellent article proposé par le magazine “SciencesHumaines”  avec l’émission tiré de “Du côté de chez soi”

S’informer aujourd’hui / Apprendre aujourd’hui  / Faut-il aimer son travail ? / Quelle alimentation pour demain ? Consommer autrement aujourd’hui / Internet facilite-t-il la communication ? L’impact des nouvelles technologies sur notre existence / Pourquoi le sport ? / Vers la société de loisirs ? / La famille aujourd’hui / Lire aujourd’hui / La ville de demain / Quel avenir pour la planète ? / Qu’est-ce que la mondialisation ? / Le bonheur est-il obligatoire ? / L’économie de partage / L’épuisement de la politique / L’engagement aujourd’hui / Les inégalités hommes-femmes

dalf C2 - gabrielle

5) Et surtout des ressources de qualité !!

Pour l’écrit :

Dans tous les cas, ne pas hésiter à taper directement le sujet dans votre moteur de recherche préféré paramétré en langue française.

Pour l’oral :

 

[Crédits images « badges » : Gabrielle Chort]