test-test

Qui anime le blog « Au son du FLE » ?

Je m’appelle Michel Billières, je suis Professeur au Département Sciences du Langage de l’Université de Toulouse Jean-Jaurès. J’ai été responsable de la maîtrise fle de 1992 à 2005, puis du Master fle entre 2006 et 2014. J’anime le blog Au son du fle, la première publication date du 18 juin (date historique) 2014.

M. Billières

Présentation du blog « Au son du FLE »

Ce blog est principalement consacré à la phonétique corrective et générale du fle. Un sujet sensible, suscitant chez beaucoup de professeurs comme d’élèves inquiétude, attirance, répulsion, doute et même hostilité ou rejet. Mais rarement indifférence.

Mon intention première est de réhabiliter la phonétique corrective. Négliger la prononciation des apprenants étrangers en fle est un non-sens à une époque où la communication et l’interaction orales sont plus que jamais valorisées. Mais les profs comme les élèves se sentent démunis et impuissants pour parvenir à prononcer correctement les sonorités du français. Alors même que la méthode verbo-tonale d’intégration phonétique (MVT) constitue un outil puissant et fiable pour ce faire à condition d’être utilisée par un professeur convenablement formé. Cette méthode, très utilisée dans les années 60-70 du temps du SGAV, est peu-à-peu devenue confidentielle. Il existe peu de formateurs de terrain. Et les enseignants universitaires sont davantage théoriciens et chercheurs que praticiens. Dans le même temps, la MVT jouit d’une bonne réputation mais par ouï-dire.

Le blog est consacré à l’utilisation pratique de la méthode verbo-tonale. Explication des procédures de correction, des différents niveaux d’intervention, des pratiques pédagogiques à mettre en œuvre.

Ce qui m’amène égaler à traiter de l’oralité, la corporéisation de la parole, la dynamique pragmatico-communicative. Thèmes faisant également partie intégrante de Au son du fle.

Naissance du projet « Au son du FLE »

En fait, j’ai créé Au son du fle suite à la mise en ligne en octobre 2013 d’une ressource pédagogique sponsorisée par l’Université Ouverte des Humanités, consacrée à la pratique et la théorie de la MVT. Avec notamment de nombreuses vidéos de pratiques de phonétique corrective enregistrées sur le vif et commentées grâce à des incrustations à l’écran. Cette ressource a reçu un très bon accueil. Elle est très souvent visitée, plusieurs collègues m’ont dit l’utiliser pour illustrer leurs cours, des enseignants de fle m’ont également rapporté qu’elle leur était utile en tant qu’outil d’autoformation.

phonétique corrective

Mais j’étais loin d’avoir tout dit dans la ressource. Et j’avais été fortement intéressé par le travail de création entrepris avec mes collègues de la DTICE de l’Université Toulouse 2. Nous étions partis de zéro pour créer le site de toutes pièces. Et ça a été un formidable travail d’équipe. Du coup, j’ai sauté le pas. Je ne connaissais strictement rien au monde du blogging, j’ai commencé à fureter sur internet, à poser plein de questions et un beau jour Au son du fle est né.

Pourquoi ce projet ?

au son du fle - logo J’ai créé ce blog pour au moins deux raisons.

La première, comme déjà indiqué, afin de démystifier la phonétique corrective en fle. Envie de proposer un modèle que je connais bien et pour lequel je me considère avant tout comme un praticien. Quand j’anime une formation, je demande toujours s’il est possible de constituer un groupe d’apprenants étrangers. Et je me livre à une démonstration de MVT in vivo. Mes collègues voient ainsi que cela marche bien dans la plupart des cas. Et cela crédibilise la formation.

La deuxième est pour me faire plaisir et découvrir un nouvel univers. Il y a quelque chose d’amusant à animer un blog en se disant que chaque mercredi un nouveau billet est mis en ligne (mon fantasme étant de dépasser le nombre de lecteurs du Canard enchaîné). Mine de rien, cela demande de l’énergie et de l’inventivité. Sans compter qu’il faut que le blog soit présentable. Ce qui exige de devoir se pencher sur certains aspects « techniques ». Je découvre un monde, c’est passionnant. Et en pleine révolution numérique éducative, c’est extrêmement stimulant.

Et puis il y a l’utilisation de nouveaux médias. La vidéo à laquelle je ne connaissais strictement rien il y a encore quelques mois. Au son du fle a sa chaine YouTube. Certes, je suis bien conscient qu’il me faut encore beaucoup apprendre en termes de prises de vue et de montage, mais je ne demande pas mieux. Et je songe également à publier des podcasts. Là encore il y a plein de nouvelles règles à assimiler. Tout ceci est extrêmement stimulant. Sans compter les réactions des étudiants qui suivent avec intérêt et sympathie les productions -et les progrès techniques- du prof.

Le blog permet aussi de belles rencontres. Par exemple, il y a une véritable complicité développée avec les Agités du fle. J’adore leur site que je classe parmi les meilleurs.

agito blog fle

Et de temps à autre il y un petit mot, une petite blague, un commentaire toujours sympa.

Tout ce que j’espère, c’est que Au son du fle apporte quelque chose aux étudiants et aux formateurs. Et qu’il donne de la phonétique une image moins austère, technique ou rébarbative. En donne envie à de nombreux enseignants de se lancer dans la pratique de la correction de la prononciation – qui est certainement la partie la plus humaine et empreinte d’affectivité d’un cours de langue vivante.