test-test

Intelligences multiples, une approche à part entière

Le modèle des « intelligences multiples » est considéré comme une approche entière dans la mesure où son but ultime est d’apporter un nouveau souffle tant sur le plan de l’enseignement que sur le plan de l’apprentissage. Par ailleurs, la réussite éducative tant souhaitée par l’ensemble des acteurs de l’institution se traduit d’une manière différente et ce, en fonction des facultés mentales et des besoins des individus.

Pour l’enseignant, les activités s’appuyant sur certaines intelligences lui permettent d’être plus réceptif et interactif avec les apprenants afin de cerner au mieux leurs besoins, et centres d’intérêt. Il ne sera plus gênant d’avoir parfois des groupes hétérogènes surtout si l’activité proposée le demande. La relation enseignant-apprenant se voit nettement améliorée et c’est ce qui conduit à avoir une bonne gestion de groupe. L’enseignant sera amené à mettre en œuvre une planification qui répondra aux objectifs de l’apprentissage et ce, en fonction des différentes intelligences envisagées. Enfin, l’enseignant pourra aussi familiariser ses apprenants avec l’esprit d’entraide au sein du groupe et rendre ces derniers plus collaboratifs.

En ce qui concerne les apprenants, l’approche des « intelligences multiples » encourage les apprenants à prendre conscience de leur propre apprentissage. Elle les rend plus motivés et les incite à faire appel à des capacités naturelles pour apprendre. Ce modèle d’apprentissage renforce le lien qu’entretiennent les apprenants avec leur enseignant.

enfants et classe

Et en classe de langue, ça marche comment ?

stylosIl arrive que les apprenants, après avoir suivi un cours de langue, ne réussissent pas à construire une phrase simple et correcte. Cette réalité a suscité l’intérêt de beaucoup de chercheurs qui se sont intéressés à l’approche  par « intelligences multiples » dans le but d’améliorer l’apprentissage d’une langue vivante.

Ainsi, des matériels et des activités que l’on peut proposer sont assez variés.  Pour les apprenants dotés d’une intelligence linguistique importante, ceux-ci peuvent utiliser les moyens suivants : livres, manuels, dictionnaires, films avec un sous-titrage, supports audio, magazines, etc. Ces apprenants acquièrent un certain savoir via les présentations verbales d’un extrait d’un roman, la lecture à haute voix, l’écriture et les discussions. Ils peuvent maîtriser tout ce qui relève de l’ordre grammatical et lexical à partir des poèmes, des contes, des jeux de rôles, des mots croisés en fonction de leur niveau de langue.

L’intelligence logique/ mathématique peut être développée grâce aux activités qui incitent à avoir un esprit critique, des questions de réflexion et des phrases philosophiques. Les apprenants, sous les prescriptions de l’enseignant, peuvent avoir des activités, de raisonnements logiques, de classifications de genre ou de comparaisons.

Le développement de l’intelligence musicale se fait grâce aux activités qui favorisent la musicalité des mots. On peut demander par exemple aux apprenants de proposer une série de mots dont la sonorité sera assez pertinente afin que ces derniers soient retenus ou tout simplement traiter un point grammatical à partir d’une chanson, les règles peuvent être ainsi mieux maitrisées. De plus, ce type d’intelligence aura besoin d’un certain nombre de moyens qui contribuent au mieux à son développement tels que les enregistrements sonores, les magnétophones, les cédéroms de musique francophones, les chansons, etc.

Quant à l’intelligence spatiale, celle-ci peut être développée grâce aux moyens comme les images, les diapos ou vidéos. Les apprenants pourront par exemple  retenir visuellement les images qu’ils avaient observées lors de leur activité de lecture. Il s’agit d’une image mentale que l’apprenant se fait afin de se remémorer certaines règles.

Afin de développer l’intelligence corporelle ou kinesthésique, les apprenants seront conduits à réaliser des mouvements corporels lors des activités de jeux de rôles ou des activités théâtrales.

Les apprenants dotés d’une intelligence interpersonnelle se sentent plus réceptifs quand ils sont placés dans des groupes ou lorsqu’ils interagissent avec leurs pairs. Ils s’approprient un répertoire de connaissances grâce aux échanges qu’ils peuvent avoir autour d’un contenu précis. Tous les moyens favorisant l’échange et la communication au sein du groupe sont les bienvenus pour le développement de ce type d’intelligence.

Concernant l’intelligence intrapersonnelle, celle-ci incite à accorder un temps pour le traitement de l’information reçue, la clarification des idées et la prise de conscience de son propre apprentissage. Ce type d’intelligence favorise les activités individuelles, les interprétations personnelles d’un poème ou d’une chanson, l’expression de ses propres sentiments sur tel ou tel contenu, etc.

Quant à l’intelligence naturelle, on peut dire qu’elle permet de travailler sur des objets concrets et observables. Parmi les activités que l’on pourrait proposer, nous avons la classification des genres par exemple à partir d’une série d’objets, faire des observations minutieuses afin de répondre aux questions posées, identifier des indicateurs spatiaux afin de se situer lors d’un discours, etc.

Pour conclure, le type d’intelligence que déploie l’apprenant pour l’acquisition d’un nouveau savoir, en l’occurrence, une langue vivante, s’avère très important et dépend finalement de son style d’apprentissage, de ses forces et faiblesses. Il est à noter que le champ d’étude dans ce domaine constitue encore une source inépuisable de questionnements et de réflexions de la part de nombreux spécialistes et chercheurs en milieu éducatif.


Références bibliographiques

  • Cuq, J.-P., 2003. Dictionnaire De Didactique Du Français Langue Etrangère et Seconde. Paris : CLE International
  • Gardner, H., 1983. Frames Of Mind: The Theory Of Multiple Intelligences. New York: Basic Books
  • Gardner, H., 1993. Multiple Intelligences: The Theory in Practice New York: Basic Books
  • Gardner, H., 2004. Les Intelligences Multiples. La Théorie Qui Bouleverse Nos Idées Reçues. Paris : Editions Retz
  • Irene, T.,  2006. « Les Intelligences Multiples Et L’apprentissage  D’une Langue Étrangère », Synergies Venezuela Nº 2
  • Roemers-Poumay, F.,  2014. « Les Intelligences Multiples Et Les Outils Du Mieux-Apprendre », Octofun® – © Cyaniris S.A.
  • Torresan, P., 2010. « Théories Des Intelligences Multiples Et Apprentissage Des Langues », Guerra Edizioni