test-test

[Article en deux parties à paraitre cette semaine]

Nous sommes à une époque où on voit émerger et d’une façon abondante de nouvelles méthodes pédagogiques innovantes au service de l’enseignement/apprentissage, en l’occurrence, des langues. En effet, en milieu éducatif, la centration sur l’enseignant a été  remplacée par celle sur l’apprenant. Il s’agit d’une focalisation qui valorise les différences individuelles des apprenants, autrement dit, les différences d’intelligence.

De ce fait, de nombreux travaux réalisés autour de l’intelligence ont trouvé leur écho dans l’univers éducatif. Et parmi les principales recherches d’intelligence menées jusqu’ici, nous avons celles de Howard Gardner (1983) qui nous parle de ce que l’on appelle aujourd’hui, « les intelligences multiples ».

Définition du concept

L’intelligence du mot latin intelligentia, de intelligere, connaître, selon le dictionnaire Larousse du web, est un « ensemble des fonctions mentales ayant pour objet la connaissance conceptuelle et rationnelle ». Quant au mot multiple, il est défini comme un  « nombre entier qui contient un autre nombre entier plusieurs fois exactement ». Mais la chose qui nous intéresse le plus est non l’utilisation en aparté des deux termes mais plutôt le rapport qu’entretiennent ces deux derniers.

Pour ce faire, tout a commencé avec la découverte qu’a faite Alfred Binet dans les années 90 sur le QI dit, test d’intelligence grâce à laquelle, l’intelligence proprement dite, n’est plus intuitive ou non mesurable, elle est devenue aujourd’hui quelque chose d’estimable ou de quantifiable. A ce propos, Gardner clarifie la situation en disant que : « l’intelligence, dans cette perspective, est une aptitude générale que l’on retrouve à des degrés variés chez tous les individus » (Les intelligences multiples, 2004,  p.36) et il ajoute : « je propose une tout autre approche, fondée sur une vision radicalement opposée de l’esprit et débouchant sur une conception de l’école très différente. Il s’agit d’une conception plurielle de l’intelligence qui prend en considération les nombreuses et différentes facettes de l’activité cognitive, et qui reconnaît que nous différons les uns des autres par notre acuité cognitive et nos styles cognitifs contrastés. ». (2004, p. 28).

Selon Gardner, l’intelligence constitue un phénomène tellement complexe qu’il est important de puiser dedans via de nombreuses études sur plusieurs types de cas, et qui finit donc par déboucher sur une nouvelle notion, à savoir « les intelligences multiples ». Howard Gardner distingue à partir de là, huit intelligences distinctes : langagière, logico-mathématique, spatiale, musicale, kinesthésique, interpersonnelle, intra personnelle et naturelle. Ainsi, il nous semble donc nécessaire d’exposer brièvement les intelligences mentionnées :

cerveau et intelligences

  • L’intelligence langagière :

il s’agit d’une zone qui permet de produire des constructions grammaticales, de reconnaître facilement des structures linguistiques. Les personnes qui aiment lire, raconter des histoires, faire différents jeux de lettres comme les mots croisés sont surtout dotées de cette intelligence.

  • L’intelligence logicomathématique :

appelée souvent « pensée scientifique » s’occupe essentiellement des opérations mathématiques. Les personnes qui ont recours à ce type d’intelligence sont plus habilitées à raisonner, résoudre des situations-problèmes, faire des calculs, etc.

  • L’intelligence spatiale :

il s’agit d’un type d’intelligence qui conduit à créer des images mentales. Les personnes qui souhaiteraient développer ce genre d’intelligence seront conduites à résoudre des problèmes spatiaux à partir par exemple d’images, de diagrammes, objets nécessitant le sens de l’orientation.

  • L’intelligence musicale :

concerne les personnes qui sont dotées de vraies capacités à reconnaitre  des structures rythmiques et musicales. Cette intelligence est fortement présente chez ceux qui ont pour habitude de fredonner par exemple ou ceux qui trouvent plus de facilité à saisir les différents accents d’une langue vivante.

  • L’intelligence kinesthésique :

est une sorte d’intelligence qui incite à s’exprimer par le corps, autrement dit, par les mouvements corporels. Les personnes concernées par cette intelligence sont habiles dans les travaux manuels et elles sont généralement de nature sportive.

  • L’intelligence interpersonnelle :

permet d’avoir le contact facile avec les gens, de travailler en équipe et d’avoir des interactions avec le reste du groupe. Les gens concernés par ce type d’intelligence peuvent généralement jouer le rôle de guide ou de médiateur dans n’importe quel contexte situationnel.

  • L’intelligence intra personnelle :

il s’agit d’une capacité à développer une réelle prise de conscience de soi. Les personnes qui souhaiteraient développer ce type d’intelligence, restent généralement seules, sont assez individualistes, se motivent et s’encouragent personnellement dans la réalisation de leurs projets.

  • L’intelligence naturelle, spirituelle ou morale :

est l’aptitude à reconnaître des genres, catégoriser des formes et des structures de la nature. Les personnes concernées seraient généralement de nature sensible et se laissent facilement influencer par l’environnement qui les entoure.

[la suite de l’article cette semaine]


Références bibliographiques

  • Cuq, J.-P., 2003. Dictionnaire De Didactique Du Français Langue Etrangère et Seconde. Paris : CLE International
  • Gardner, H., 1983. Frames Of Mind: The Theory Of Multiple Intelligences. New York: Basic Books
  • Gardner, H., 1993. Multiple Intelligences: The Theory in Practice New York: Basic Books
  • Gardner, H., 2004. Les Intelligences Multiples. La Théorie Qui Bouleverse Nos Idées Reçues. Paris : Editions Retz
  • Irene, T.,  2006. « Les Intelligences Multiples Et L’apprentissage  D’une Langue Étrangère », Synergies Venezuela Nº 2
  • Roemers-Poumay, F.,  2014. « Les Intelligences Multiples Et Les Outils Du Mieux-Apprendre », Octofun® – © Cyaniris S.A.
  • Torresan, P., 2010. « Théories Des Intelligences Multiples Et Apprentissage Des Langues », Guerra Edizioni